You are currently viewing Le rôle humanitaire : l’agence matrimoniale comme exemple

Le rôle humanitaire : l’agence matrimoniale comme exemple

Tous les métiers du monde sont censés apporter un niveau minimum de revenu qui permet de subvenir à ses besoins, épargner et réinvestir dans son projet. Mais parfois cet aspect pécuniaire est totalement effacé lorsqu’il s’agit de guerre, de crise sanitaire ou de catastrophe naturelle. Sans cet article, nous traitons du rôle de l’homme en période de guerre.

Lorsque le côté humain prend le dessus

Le sujet m’est venu à l’esprit lorsque je regardai les photos de l’exode des femmes et enfants ukrainiens au démarrage de la guerre en Ukraine vers la fin du mois de Février 2022. J’ai immédiatement pensé à un ami que je connais depuis une longue date et qui gère une agence matrimoniale internationale à partir de ses quartiers à Kharkiv, l’une des villes les plus meurtries par l’assaut russe. Immédiatement j’ai téléphoné à mon ami et après plusieurs tentatives, il décroche et quelle était ma stupéfaction !

Etre en première ligne

L’urgence était de trouver des refuges aux femmes ukrainiennes mariées ou célibataires mais aussi aux familles et enfants. Le fondateur de l’agence était au four et moulin, tantôt appelant des responsables de la ville qui peuvent assurer des couloirs humanitaires ou des lieux de refuge sécurisés pour accueillir provisoirement ces personnes, tantôt il organisait l’aide et l’accueil sur les frontières Polonaises afin d’héberger immédiatement ces gens avant de leur trouver des issus pour s’orienter vers des villes Européennes.

Le salut d’un grand homme

L’ami qui s’appelle Dimitri a trouvé le moyen de mettre de côté ses sentiments de frustration contre l’ennemi qui vient menacer son pays, son peuple et son histoire et s’est reconverti en une seule mission : sécuriser le départ de femmes et enfants innocents, s’informer sur la sécurité des adhérentes à son agence et surtout trouver un lieu sûr pour vivre en paix.

C’est dire que le rôle de tout un chacun de nous c’est d’être un être humain avant tout, apporter de l’aide, donner de sa personne si nécessaire avant toute autre considération.

Apporter sa contribution

Je reviens vers le sujet initial pour dire qu’en temps de guerre comme ce qui se passe en Ukraine, il faut s’organiser. Les premiers jours on reste assez approximatifs mais par la suite les mécanismes se mettent en place et les choses s’améliorent petit à petit.

Proposer de l’aide sur les frontières

Les ONG proposent de la nourriture et un coin au chaud pour les réfugiés. Un appui psychologique se met en place afin d’accompagner les plus vulnérables ou les plus fragiles.

Le recensement

Recenser les personnes qui passent les frontières, récupérer des informations d’elles permettent par la suite de planifier les départs vers d’autres pays de l’Europe ou au Canada. Certaines personnes refusent de quitter les frontières et préfèrent patienter le temps que les choses se calment et pourraient éventuellement faire le chemin de retour d’où elles sont venues. Il faut donc les comprendre et trouver des solutions pour elles.

Les portails d’accueil

Des pays comme la France ont mis en place des portails web pour faire le tour des questions rattachées au sujet des réfugiés ukrainiens :

  • Qui peut les accueillir
  • Comment proposer un hébergement
  • Quelles garanties doivent être présentées
  • Pour quelle durée et quelles motivations
  • Moyens financiers à mettre en place
  • Ect.

Une fois les conditions remplies, les foyers peuvent postuler à l’accueil effectif de ces personnes, tout le système communautaire et départemental se met en place pour le transport de ces personnes et pour l’affection vers les familles d’accueil. Là aussi le rôle de gens comme Dimitri est important pour assurer le suivi des bonnes conditions de vie proposées aux réfugiés.

Laisser un commentaire